Présentation générale

Histoire / Le tir à l'arc / Types d'arcs / Disciplines

La Compagnie des Archers de Lausanne est un acteur important dans le monde du tir à l'arc en Suisse. Forte de ses 220 membres, elle est un des plus grands club de tir à l'arc de Suisse.

Ses activités sont très variées:

  • entraînements réguliers pour toutes les catégories d'ages et tous les niveaux
  • concours internes, petites compétitions organisée par le club, pour le club, avec challenges à la clé
  • organisation de compétitions nationales et internationales (FITA, Indoor et Field)
  • démonstrations publiques aux jeunes, avec la semaine olympique
  • participation aux programmes scolaires, avec le Sport Passion
  • organisation de rencontres amicales et familiales


Historique de la Compagnie

C'est en 1955, à la suite d'une exhibition de tir à l'arc, que fût créé le club de Lausanne par Henri Baroni, Roger Müller, Georges Solesio et René Nicolet. La présidence fut confiée à Henri Baroni, qui devait plus tard devenir secrétaire central de l'Association suisse de tir à l'arc (ASTA).

Les buts de la société étaient alors de:

  • développer et propager le tir à l'arc
  • former et entraîner des tireurs de compétition
  • intéresser les jeunes (cadets et juniors)
  • intéresser les handicapés physiques

Le premier terrain de la compagnie était situé près du lac Léman. A ce sujet, il est amusant de rapporter l'anecdote suivante:

Monsieur Bussey, directeur de la Police de l'époque, voulait, avant de donner l'autorisation d'utiliser la place, juger sur pièce et ne pas risquer de voir de paisibles promeneurs transformés en gibier ambulant. Rendez-vous fût pris. Une cible en paille tressée de 80 cm de diamètre, placée à 70 mètres sur une chaise de jardin, l'examen pouvait commencer. Ce jour là, Apollon, dieu des archers, devait être avec Henri Baroni. Sur trois flèches, avec l'arc rudimentaire de l'époque, il en plaçait deux dans le centre, et la troisième dans le rouge. Verdict: "Pas de problème, vous pouvez y aller".
Actuellement, grâce à l'amabilité des autorités de la Ville de Lausanne, le club dispose d'un magnifique terrain, également proche du lac, dans le centre sportif de Vidy, situé entre le stade Pierre de Coubertin et les ruines romaines. En 1985, un accueillant club-house y fut construit.

Chaque année depuis 1972, le club organise le tournoi FITA Star Challenge de la Ville de Lausanne, qui attire régulièrement 150 à 200 compétiteurs de France, d'Allemagne, d'Italie, de Belgique, du Luxembourg, et bien sûr de Suisse.

A plusieurs reprises, les Championnats suisses FITA et Indoor se sont déroulés à Lausanne. Cette année encore, le terrain de Chavannes accueillera cette grande manifestation.

1989, une toute grande année pour la Compagnie, puisqu'elle organise les Championnats du Monde, sur le terrain de Chavannes.

40 Ans/40 Heures, telle fût la maxime de l'année 1995. Le 40ème anniversaire du club fût dignement fêté, par un concours qui dura 40 heures d'affilée. A cette occasion, nos archers décochèrent pas moins de 10'350 flèches.

Après une absence de quelques années dans le cirques des compétitions en salle, la Compagnie décide d'organiser à nouveau un tournoi annuel. L'Indoor du Printemps était né.

2001 devait être un grand tournant dans la vie de la Compagnie, en fait l'année de la réunification des sociétés de tir à l'arc lausannoises. En effet, depuis 1981, un petit groupe de passionnés du tir field avait formé le Club des Archers de Montheron. 10 ans plus tard, il fut rebaptisé Les Archers de Diane, principalement axé sur le tir Field et le parcours en forêt. Dernièrement, faute de volontaires pour reprendre les postes au comité, ce dernier a proposé à notre Compagnie un rapprochement des deux sociétés.
L'enthousiasme des membres de la Compagnie fut si grand que lors de l'assemblée générale de novembre 2001, la fusion des clubs était définitivement scellée.

Pour concrétiser la fusion des deux clubs, un groupe d'archers s'est proposé pour organiser un tournoi field, et ce fut avec enthousiasme qu'ils organisèrent le championnat suisse de cette discipline.

En 2003, en coordination avec les clubs d'Yverdon, Vevey, Les Archers de Joux et Les Ours Blancs de Corcelles-près-Payerne, l'Association Vaudoise de Tir à l'Arc (AVTA) est fondée. Cette association regroupe les clubs vaudois de tir à l'arc, et organise les championnats vaudois dans chacune des disciplines de tir. Lors de son assemblée générale 2003, notre Compagnie a définitivement confirmé son statut de membre de cette association.

2005 fût l'année du 50ème anniversaire, et à cette occasion une grande journée portes ouvertes était organisée sur le terrain de Vidy. Le public fût nombreux pour admirer les démonstrations proposées par les archers de la Compagnie.

Inspiré d'un texte écrit par Teddy Bettex, ancien président et membre d'honneur de la Compagnie des Archers de Lausanne.


Le tir à l'arc

Le tir à l'arc est un sport qui marie les aspects les plus modernes avec les plus traditionnels. D'un côté, nous trouvons des technologies d'avant garde, visant à améliorer les résultats jusqu'à atteindre la perfection ultime. De l'autre côté, les caractères les plus traditionnels apprécieront la beauté du geste appliqué à un matériel fabriqué artisanalement dans la plus pure tradition.

La discipline du tir à l'arc est aujourd'hui présente aux Jeux Olympiques, et des Championnats du Monde ont lieu régulièrement. L'attrait principal de ce sport vient de ce qu'il peut être pratiqué par tout le monde et à tout âge. Bien qu'il puisse être pratiqué au fond de son jardin, il est fortement recommandé de s'inscrire dans un club.

De par son origine anglo-saxonne, l'archerie utilise les unités impériales pour décrire les caractéristiques d'un arc. Ainsi, les longueurs sont données en pouces (inches) et les poids en livres (pounds).
Les dimensions typiques d'un arc sont sa hauteur, mesurée d'une extrémité à l'autre et sa "puissance", c'est à dire le poids que l'on devrait suspendre à la corde pour que la corde soit éloignée de 28" de la poignée de l'arc. En moyenne, la longueur se situe entre 66" et 70" (en moyenne 68"), alors que les puissances s'étagent de 20# à 80# (en moyenne 40#).


Les différents types d'arc

Physionomie générale d'un arc classique


Description générale de l'arc

1 Hauteur de l'arc
2 Corps
3 Branche du haut
4 Poignée
5 Poupée
7 Corde
8 Tranche-fil central
9 Repères d'encochage
10 Band
11 Viseur
12 Tiller
13 Ecarteur ou Berger Button
14 Stabilisateur
15 V-Bar


L'arc classique (ou olympique)

L'arc olympique, aussi appelé "arc classique" ou "recurve" est celui que l'on retrouve lors des Jeux Olympiques. Cet arc se reconnaît à sa forme recourbée à ses deux extrémités. La présence d'accessoires, comme le viseur ou les stabilisateurs, bien qu'optionnelle, fait actuellement partie intégrante de cette discipline. Le matériau composant le corps de l'arc est généralement l'aluminium, le carbone ou le bois, alors que les branches sont faites de bois, de fibres de verre, de carbone ou de céramique.

L'arc olympique comprend souvent un jeu de stabilisateurs, sorte d'antennes situées sur le devant de l'arc. Ces accessoires ont pour but de stabiliser le mouvement de l'arc lors du départ de la flèche et d'absorber les vibrations provoquées par le retour de la corde. La figure ci-dessous représente un tel type d'arc.


Un arc classique

L'arc Compound

Le Compound est une invention relativement nouvelle. Il utilise un système de câbles et de poulies à l'extrémité des branches, ce qui permet d'obtenir une meilleure efficacité tout en offrant une plus grande facilité dans la visée. En effet, au contraire de l'arc olympique, dont la tension augmente avec l'éloignement de la corde, le compound demande une tension inférieure lorsqu'il est à pleine extension. La position peut être tenue plus longtemps et donc la visée est plus facile.

La seconde caractéristique principale de l'arc compound est l'utilisation d'un décocheur pour relâcher la corde. C'est une sorte de gâchette, qui permet au tireur une plus grande précision dans le geste du lâché de corde.

La longueur moyenne d'un compound est de 41" et sa puissance se situe généralement entre 40# et 60#.


Un arc compound, avec un exemple de décocheur et des flèches en carbone

L'arc droit (ou Long Bow)

L'arc droit, aussi appelé parfois Grand Arc, est le plus traditionnel des arcs actuels. Il doit son nom au fait que lorsqu'il est détendu, sa forme est droite. Une fois la corde en place, il prend la forme d'un "D" majuscule. Aujourd'hui, de plus en plus de tireurs sont fascinés par la pureté de cette discipline, et plusieurs artisans-facteurs de ce type d'arc sont présents dans la région.


Un arc traditionnel (Longbow) avec ses accessoires (gantelet et diverses flèches)

L'arc nu (ou Bare Bow)

L'arc nu est une discipline dérivée de l'arc olympique. Le matériel utilisé est en fait un arc olympique auquel les accessoires (viseur et stabilisateurs) ont été retiré. Le tireur s'aide uniquement de la flèche pour effectuer sa visée.

L'arc de chasse (ou Bow Hunter)

Un arc de chasse ressemble en grande partie à un arc nu, mais se pratique comme le longbow. Cet arc est entièrement en bois et, à l'instar du longbow ne comporte pas de repose-flèche.


Un arc de chasse, avec un gantelet et diverses flèches

Les flèches

Les flèches ont atteint aujourd'hui un haut degré de technicité. Les matériaux employés sont l'aluminium, le carbone, une combinaison de carbone et d'aluminium, ainsi que le bois pour le tir traditionnel. Le choix d'une flèche n'est pas le fruit du hasard, et dépend non seulement de l'arc utilisé, mais aussi de la morphologie du tireur. Ainsi, toute flèche est faite "sur mesure" pour chaque archer.


Les disciplines du tir à l'arc

Le tir en salle (ou Indoor)

Le tir en salle se tire à raison de 2 séries de 30 flèches, tirées par volées de 3. La distance est de 18 mètres, et la taille des blasons varie selon le type d'arc. Les archers recurve et barebow tirent sur des cibles de diamètre de 40 cm, les compounds sur des blasons de 20 cm de diamètre et les instinctifs (longbow et arc chasse) sur des blasons de 60 cm.

Le tir extérieur (ou FITA)

Le tir FITA (dont les réglements sont issus de la Fédération Internationale de Tir à l'Arc) est la discipline que l'on retrouve lors des Jeux Olympiques. Historiquement, cette discipline se tirait en 4 séries de 36 flèches, à 4 distances différentes.

Pour les hommes : 90 m, 70 m, 50 m et 30 m
Pour les dames : 70 m, 60 m, 50 m et 30 m
Pour les juniors: 70 m, 60 m, 50 m et 30 m

La taille des blasons est de 120 cm aux distances "longues" (90, 70 et 60 m) et de 80 cm aux distances "courtes" (50, 40 et 30 m). Les blasons sont divisées en 10 zones concentriques, dont les points vont décroissant de 10 à 1 depuis le centre.

La durée d'un tel tournoi est d'un jour, sauf pour certains tournois (FITA Star) où l'on effectue deux jours consécutifs le même cycle.

Dès l'année 2000, on ne tire plus que deux séries de 36 flèches à 70 m, pour les hommes, comme pour les dames. Le matin est consacré à ces deux séries, et l'après-midi est consacré à une ronde de finales, où les 32 meilleurs tireurs de chaque catégorie (olympique et compound, hommes et dames) s'affrontent en élimination directe (le 1er contre le 32e, le 2e contre le 31e, etc...).

Le tir en campagne (ou Field)

Le tir en campagne se déroule hors des sentiers battus. Chaque archer effectue un circuit, le long duquel sont disposées un certain nombre de cibles (12, 16 ou 24). Le parcours se divise en deux parties, la première avec les cibles posées à distances inconnues (dans une fourchette de 10 à 50 m), la seconde avec les cibles posées à distances connues (dans une fourchette de 10 à 60 m). Aussi étrange que cela puisse paraître, la plupart des archers obtiennent plus de points aux distances inconnues!

La taille des blasons est différente pour chaque distance. Ces dimensions sont:

20 cm40 cm60 cm80 cm
Distances inconnues10-15 m15-25 m20-35 m35-55 m
Distances connues10-20 m20-30 m35-45 m50-60 m

Les blasons sont divisés en 5 zones concentriques, dont les points vont en décroissant de 5 à 1 depuis le centre.

Le parcours nature (ou parcours chasse)

A l'instar du tir en campagne, le parcours nature suit un circuit, le long duquel l'archer trouve un certain nombre de cibles (12, 16 ou 24). La différence tient en ce que les cibles sont des images d'animaux. Ces derniers sont composés de plusieurs zones qui délimitent les points que le tireur peut obtenir. Les distances varient de 5 à 50 m, suivant la taille de la cible et le type d'arc utilisé et la catégorie d'âge.

Actuellement, la tendance est de remplacer les cibles "papier" par des animaux en matière synthétique grandeur nature. On parle alors aussi de parcours 3D (car les cibles sont en 3 dimensions). Ce type de parcours vise à simuler des situations de chasse réelle.


A gauche: une cible 2D (une image d'animal)
A droite: une cible 3D, en situation

La chasse à l'arc

Bien qu'interdite dans notre pays, la chasse à l'arc est très populaire dans les pays d'Amérique du Nord, et chez certains de nos voisins. Cette activité nécessite cependant une formation et un matériel spécifique. L'arc doit avoir une puissance nettement supérieure à celle d'un arc de compétition (minimum de 60 #) et les dimensions sont souvent réduites pour des raisons de maniabilité. La plupart des accessoires sont éliminés pour en accroître la fiabilité (voir illustration ci-dessous).


Un compound de chasse, avec des flèches équipées de pointes à lames

Le lecteur intéressé pourra consulter un des nombreux sites américains sur le sujet.


© CAL/dm. Révision: 4-08-2011